Fr | En

Mener de front sport, études et entreprise : une question d’organisation !

Mercredi 16 janvier 2019
capture_one_session38377.jpg
Déborah Garnil
Diplôme Responsable Ressources Humaines 2e année
« Le sport est vraiment une très bonne école. Le fait d’être entraîneur, notamment, m’a appris à être à l’écoute des autres et à toujours trouver des solutions pour les faire progresser ».

Dès l’âge de 6 ans, Déborah Garnil commence la gymnastique. L’application, la motivation et la volonté l’amènent rapidement en compétition. Et dès 15 ans, elle réussit le diplôme pour devenir elle-même entraîneur. Le tout, parallèlement à ses études, car il n’est pas question de les faire passer au second plan !

« J’ai dû apprendre très jeune à m’organiser et à gérer les priorités pour ne pas me laisser déborder. Et je pense que cela m’a aidée dans mes études, d’autant plus que je suis en alternance. Donc, il y a toujours beaucoup de choses à faire et à penser, pour l’entreprise, pour l’école, pour les entraînements… » explique-t-elle. Pour mener à bien toutes ces activités, la polyvalence est une nécessité et sans aucun doute un atout qu’a su développer Déborah.

« Le sport est vraiment une très bonne école. Le fait d’être entraîneur, notamment, m’a appris à être à l’écoute des autres et à toujours trouver des solutions pour les faire progresser ». Une façon de dire qu’au sein de son équipe, Déborah fait déjà de la GRH sans le savoir ! Après un BTS Assistant de Manager à L’EA Itedec, c’est donc tout naturellement qu’elle s’est orientée vers les ressources humaines et a intégré la formation de Responsable RH proposée par l’ESSYM.

« Je suis en alternance chez Linxens, un fabricant de composants pour cartes à puces. On me confie des missions très variées sur la formation, le recrutement, la communication... C’est vraiment très intéressant. Je suis certaine d’avoir trouvé ma voie. »

« Les cours à l’ESSYM sont très concrets et adaptés à notre activité en entreprise. Le matin, nous avons des cours dispensés par des intervenants issus du monde de l’entreprise et l’après-midi, nous travaillons en groupe sur des projets basés sur des problématiques réelles d’entreprises ». A l’issue de sa formation, Déborah envisage de faire un Master 2 pour se spécialiser.