Fr | En

Christiane Schreurs, ancienne étudiante en parcours de Comptabilité

Jeudi 10 octobre 2019
Christiane Schreurs
Diplôme de Contrôleur de Gestion
Ces deux années à l’ESSYM m’ont rendu hautement employable.

Je suis titulaire du titre certifié contrôleur de gestion depuis 2015. J’ai donc intégré la promotion 2013-2015. J’ai aujourd’hui 5 ans d’expérience en contrôle de gestion : après une période d’alternance, j’ai réalisé, en autonomie, le contrôle de gestion d’un département d’un groupe international pharmaceutique et chimique pendant 2 ans.

Actuellement, je suis responsable de la qualité et de la conformité au référentiel ISO 9001 du département dont je réalisais le contrôle de gestion précédemment. Et j’expérimente ainsi un autre outil du contrôle : la qualité. J’ai participé au projet d’implémentation de la certification ISO 9001 de mon département en j’en suis maintenant la responsable.
Voici mon retour d’expérience sur le contenu et la qualité de l’enseignement pendant ces deux années passées à l’ESSYM (Rambouillet).
J’ai intégré le titre après un BTS Comptabilité et Gestion des Organisations. Ce BTS m’a fourni les bases techniques de la comptabilité et de la gestion sans perspective de management, de gestion de projets, de stratégie commerciale et financière.

Le titre de contrôleur de gestion préparé à l’ESSYM permet aux titulaires d’un BTS de passer naturellement d’une formation technique qui débouche sur des carrières opérationnelles à l’acquisition de compétences financières, managériales et relationnelles qui sont indispensables au métier de contrôleur de gestion et donc à une carrière d’encadrement et/ou de conseil.
Le contenu de la formation en contrôle de gestion de l’ESSYM est d’une grande richesse. Il m’a permis d’appréhender le métier de contrôleur de gestion sous toutes ses facettes :

Comptabilité et analyse financière : ce module permet un approfondissement nécessaire des normes comptables. Ce module m’a permis d’acquérir les connaissances indispensables au traitement de l’information financière, une des activités principales du contrôleur de gestion. Outre les connaissances techniques, ce cours permet d’aiguiser l’esprit critique de l’étudiant vis-à-vis de la normalisation comptable et de comprendre l’évolution des normes et leur lien avec le contexte sociétal et mondialisé.

Mathématiques, contrôle de gestion, contrôle de gestion budgétaire et tableaux de bord : ces modules permettent d’acquérir les notions nécessaires au pilotage de la performance financière, autre activité majeure du contrôleur de gestion. Les outils du contrôleur de gestion ainsi que les cycles de planification stratégique y sont expliqués et mis en pratique.

Consolidation comptable et normes internationales : ce module est indispensable pour réaliser le métier de contrôleur de gestion dans un groupe comprenant plusieurs filiales et/ou dans une organisation internationale.
Communication, anglais, développement personnel : ces modules sont des atouts considérables. Je les pratique tous les jours ! Comment aborder une relation interculturelle ? Comment présenter devant des publics différents ? Comment résoudre des conflits ? Ces boîtes à outils m’ont permis de développer ma confiance en moi, d’améliorer ma communication en face à face, à distance, devant un groupe… Et surtout convaincre !! Le contrôleur de gestion doit être capable d’influencer toute une organisation pour que les objectifs soient atteints. Il faut être à l’écoute, pédagogue, savoir argumenter, choisir ses combats et les mener !

Qualité, gestions de projets, gestion du changement : ces modules sont un plus indéniable. Il sont très rares dans les formations similaires. Ils m’ont permis de mettre en perspective le métier de contrôleur de gestion. Ils m’ont appris également à travailler en mode projet comme c’est le cas systématiquement en entreprise.

Les méthodes de formation pratiquées à l’ESSYM participent également à la construction de l’étudiant en contrôle de gestion : travailler en groupe, aller à la rencontre de l’entreprise, réaliser des projets réels pour répondre à des besoins concrets… Ces méthodes permettent à l’étudiant de se confronter aux écueils habituels de ces modes de travail collaboratifs : tenir sa fonction dans le groupe, tenir les délais dans les critères de qualité et de coûts définis. Apprendre dans un tel contexte offre aux futurs contrôleurs de gestion une première expérience dans un climat bienveillant. Grâce à cette formation, j’ai pu très rapidement mettre en application tous ces acquis précieux. En effet, depuis mon arrivée dans le groupe dans lequel je travaille encore aujourd’hui : en parallèle de certaines tâches routinières qui font appel à une technique normalisée, le travail s’articule essentiellement autour de projets de création et de développement qui permettent à l’entreprise de s’adapter rapidement aux changements constants : internes (organisation, outils) et externes (régulation, concurrence, évolutions technologiques, nouveaux marchés…). Ces activités ne peuvent être réalisées sans un minimum de compétences et de savoir-faire.

En bref, ces deux années à l’ESSYM m’ont rendu hautement employable : techniquement et relationnellement. Depuis lors, mes diverses rencontres avec des étudiants issus d’autres formations, ou avec des professionnels confirmés m’ont permis de réaliser la chance que j’avais eu d’intégrer une formation si complète et si riche. La cohérence du parcours dans sa globalité, la richesse des modules transverses permettent de mettre en perspective le métier de contrôleur de gestion et d’offrir à l’étudiant les clés d’un lancement puis d’un développement de carrière réussis. Je suis encore aujourd’hui guidée par certains cours emblématiques qui, en me poussant à prendre du recul sur moi-même et les autres, m’ont ouverte à de nombreuses possibilités d’évolution.